Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'humeur et d'échange sur la vie locale de Pont-Aven

VOUS AVEZ DIT "PRAGMATISME" ? OUI, MAIS "INNOVANT"...

Au congrès annuel des Maires de France, le 17 novembre 2021

Au congrès annuel des Maires de France, le 17 novembre 2021

L'équipe de Yann Barthès interview Christian Dautel pour le "Ptit Q" de 20h15

Il n'est décidément plus un jour sans que la renommée de Pont-Aven fasse de nouveaux adeptes. Le 17 novembre dernier, l'équipe du Quotidien de Yann Barthès a fait mouche en isolant, sur les 170 maires présents, celui dont la parole fait aujourd'hui figure d'exemple chez les élus Bretons ! Un maniement de la langue de bois, faut-il avouer, d'une rare éloquence qui en dit long sur ces élus et la poursuite de leurs projets, désormais plus "personnels" que "communaux"...

Aussi, afin de coller au pragmatisme ambiant examinons le projet d'action municipale que met très "pragmatiquement" en oeuvre notre 1er élu sous la houlette bienveillante et "innovante" de son équipe d'experts :

- Très pragmatiquement, un soutien aux initiatives économiques locales relégué au second plan (avec l'éviction des candidats à la reprise de l'ancien Office de Tourisme ou la programmation incertaine des travaux de voirie et d'assainissement de la départementale traversant la rue Emile Bernard),

- Très pragmatiquement, le choix de développer, sans concertation (pas même celle de son équipe), des projets architecturaux lourds avec la transformation de la Poste en "Espace de Santé" (500.000€ à 800.000€) ou avec la validation d'un vaste projet de "Pôle Multi-services" sur le site de l'ancien musée (1.200.000€ à 1.300.000€),

- Très pragmatiquement, l'achat d'une nouvelle réserve foncière actée en début de mandat (Kerentrech) pour la modique somme de 75.000€ (terrain dont les 2 précédentes municipalités avaient refusé l'achat en raison du prix demandé)...

- Très pragmatiquement, l'opacité assumée sur le futur projet de l'école publique qui ne constitue plus un sujet prioritaire de ce mandat (en dépit de la campagne faite au moment de l'élection),

- Très pragmatiquement, la redirection du projet d'aménagement de la zone de la Belle Angèle avec le portage confié à l'EPF (à concurrence de 3.000.000€ remboursables dans 10 ans par la commune) et l'adhésion à un vaste concours architectural nommé Europan (pour 75.000€),

- Très pragmatiquement, l'instauration d'un numerus clausus dans l'invitation des Anciens au repas annuel qui s'est tenu à Kerangosker (près de 140 invités dont 9 élus de l'équipe rapprochée) et un petit colis de compensation d'une douzaine d'euros pour les autres...

Très pragmatiquement enfin : "chacun est prié de la fermer" en Conseil Municipal car, ce dernier n'est plus un lieu de débats (nouveau règlement oblige ?!). Tout comme en commissions où les participants sont désormais obligés de sanctifier d'un "Pater et de deux Noster" la bonne parole répandue par le 1er élu et son puissantissime cardinal.

Cà, c'est du pragmatisme ! Non ?

"Innovant"... c'est moins sûr.

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article